1er février 19h30: Ciné Club Ephémère à la Chimère!

Il y a trois ans et demi environ, je me plongeais un parcours de recherche académique. Le séminaire autour des Arts de l’Attention – organisé à la Chimère par Yves et Elisabeth – a sans doute constitué un des premiers lieux de rencontre et de réflexion où mon chemin a été baptisé. En présentant les résultats de cette étude dans le cadre d’une soutenance doctorale, j’ai eu envie de proposer un moment pour habiter collectivement et convivialement cette même recherche. Ce sera donc par la projection-surprise d’un documentaire de création dans ce café associatif que j’ai souhaité conclure une journée importante.

Lire la suite
Publié dans Non classé

Une fin de semaine musicale et poétique…

  • Vendredi 25 janvier à 18h30: Chansons brésilienne et françaises avec Yves (français) et Ana (brésilienne)
  • Samedi 26 janvier à 9h30: Atelier d’écriture créative à la Chimère à 9h30. Ouvert à tous. S’inscrire auprès de l’animatrice: elodiepiccarreta@yahoo.fr
Publié dans Non classé

Chroniques d’Indonésie (5/6) – Radieux / Le rose et le noir

Radieux (5)

Chers amis du Posko Chimère,

On parle chez nous de tiers lieux, où renaît du sourire ce qui vient à manquer. À cet égard Muara Jambi fait mystère ou miracle. Il faut un effort de mémoire pour se souvenir de l’eau courante, des canapés, de l’air conditionné. Un lit, une citerne, un tapis, un ventilateur. Le bonheur est dans le don et le contre don. Muara Jambi est radieuse. Il suffit de pousser sa barque entre ses maisons de planche pour qu’une onde de sourires se propage au bout du monde. Grands-mères, écoliers mères et bébés, grands-pères et petits-enfants. Ceux qui connaissent l’Indonésie savent que la douceur est sa plus grande richesse (avant les épices) et qu’elle se transmet par voie patrilinéaire. Lire la suite

Publié dans Non classé

Nuit du zikir au marché du soir…

8 janvier 2018 – Chers amis et chères chimères,

Le marché du soir à peine inaugurée, le voilà hier soir, samedi, investi par tous les villageois de Wani pour une nuit de “communion” au sens premier du terme, “union ensemble”. Nuit de “zikir”, translitération en indonésien du “dhikr” arabe, mantras soufis répétés jusqu’à la transe parfois. Femmes et hommes confondus. C’est la première fois depuis le tsunami que les villageois de Wani se retrouvent tous ensemble, pour célébrer leur “union” face à l’adversité. Le marché du soir, en plus d’être le poumon économique du village, en est aussi le coeur du réconfort collectif. Yusdin et sa famille sont rentrés avant-hier de Palu à Yogya. Hier soir, ils sont venus chez moi pour me dire à quel point les gens de Wani sont heureux d’avoir ce marché. Le bonheur est contagieux.

Elisabeth Inandiak

[Toutes les correspondances avec l’Indonésie sont archivées dans la page Chimérage]

Publié dans Non classé

Le programme en janvier ! (le mot d’Elisabeth)

Grenoble, le 6 janvier 2019

Bonsoir et bonne année à tous! Lire la suite

Publié dans Non classé

Chroniques d’Indonésie – 6 janvier 2019

Muara Jambi, Sumatra, 6 janvier 19 – Radieux

Chers amis du Posko Chimère,

On parle chez nous de tiers lieux, où renaît du sourire ce qui vient à manquer. À cet égard Muara Jambi fait mystère ou miracle. Il faut un effort de mémoire pour se souvenir de l’eau courante, des canapés, de l’air conditionné. Un lit, une citerne, un tapis, un ventilateur. Le bonheur est dans le don et le contre don. Muara Jambi est radieuse. Il suffit de pousser sa barque entre ses maisons de planche pour qu’une onde de sourires se propage au bout du monde. Grands-mères, écoliers mères et bébés, grands-pères et petits-enfants.Ceux qui connaissent l’Indonésie savent que la douceur est sa plus grande richesse (avant les épices) et qu’elle se transmet par voie patrilinéaire. Lire la suite

Publié dans Non classé

5 janvier 2019: inauguration du marché du soir…

Chères amis et chers amis chimériques,

L’inauguration “symbolique” du marché du soir (Pasar Senja) de Wani s’est bien déroulée ce matin. Les femmes que vous voyez sur la photo font partie des vendeuses à venir. Beaucoup d’autres sont encore traumatisées pour revenir si proche du site des ruines de leur village et il faudra une semaine ou deux  avant qu’elles soient stimulées par l’activité des autres. Yusdin a précipité cette “restitution” car il revient sur Yogyakarta demain. Lire la suite

Publié dans Non classé