Fonctionnement

A lire: 18 mois de bilan (juin 2015-décembre 2016)

La Chimère Citoyenne est portée juridiquement et financièrement par l’association Dialogues. L’association a été créée en mars 2014. Le bureau est composé d’une présidente (Marguerite Roy-Malgrange, psychologue de formation), d’une trésorière (Françoise Duclos, retraitée Directeur Administratif et Financier) et d’une secrétaire (Michele Berthe, retraitée).  La Chimère Citoyenne a mis en place un « Comité de gouvernance » ouvert à tous, qui s’est réuni une première fois le 26 mai 2015 et d’un « comité scientifique d’évaluation » cherchant à évaluer son utilité pour le territoire. 

miniminlogo La Chimère Citoyenne, c’est…

  • un lien -> Rencontrer les personnes ainsi que les différents acteurs du territoire, les faire se rencontrer et provoquer des « rencontres improbables », c’est le coeur de notre démarche. Face à l’atomisation grandissante des individus, nous créons du lien et nous cherchons à relier pour mieux agir.La Chimère Citoyenne c’est avant tout du réseau humain et partenarial.
  • un espace situé dans le centre ville de Grenoble -> C’est un lieu chaleureux, convivial et dynamique qui ne propose rien pour que tout soit possible. C’est un espace « tiers », une troisième voie, une autre manière de s’impliquer entre espaces publics et espaces privés. Un espace qui n’est pas défini, ni identifié dans une catégorie de lieux, d’actions ou de populations.
  • un projet local d’innovation sociale -> Le local est le terrain privilégié pour expérimenter une autre manière d’être solidaire et créatif ensemble. Ce qui est en jeu aujourd’hui c’est notre capacité à entrer en coopération pour nous atteler concrètement aux problèmes que nous rencontrons. La Chimère Citoyenne est un laboratoire social où des chercheurs impliqués étudient avec les collectivités locales l’utilité et les enseignements à en tirer.

La plaquette (juin 2016)